HYSTERECTOMIE OVARIECTOMIE

HYSTERECTOMIE OVARIECTOMIE

INFORMATION SUR LA PRISE EN CHARGE CHIRURGICALE

DU TRANSSEXUALISME FEMININ

 

" Dans le cadre d’une prise en charge médico-chirurgicale d’une dysphorie de genre, vous allez bénéficier d’une intervention de déféminisation.

Une consultation chirurgicale pour avis sur l’indication chirurgicale est demandée par le psychiatre après une période d'évaluation d'environ 2 ans, ayant permis de poser un diagnostic de trouble précoce de l’identité, ne pouvant être assumé sans traitement médico-chirurgical.

Cette consultation est destinée pour le chirurgien à vérifier la permanence de la demande chirurgicale et à informer la patiente des modalités de prise en charge, du type d’intervention, et des éventuelles complications.

L’intervention réalise une hystérectomie avec ovariectomie et salpingectomie bilatérale condition nécessaire à un changement d’identité (ablation de l’utérus, des trompes et des ovaires).

Cette intervention peut être théoriquement menée par différentes voies : coelioscopique ou à ciel ouvert. Il est exceptionnel de pouvoir intervenir par voie vaginale dans la mesure où la très grande majorité des candidates sont vierges et n’ont jamais accouché. (difficultés techniques++) 

Cette technique d’hystérectomie laisse persister une partie du vagin mais la colpectomie totale (ablation complète du vagin) fermeture vulvaire dans le même temps est potentiellement dangereuse et n’est pas pratiquée.

En revanche, il peut être proposé une fermeture partielle de l’orifice vulvaire laissant persister un étroit canal vaginal sous-urétral et une ablation des petites lèvres.

L’hospitalisation a lieu dans le service de gynécologie : le personnel infirmier est compétent et possède une expérience approfondie de la prise en charge de ces patientes.

Un temps de mammectomie bilatérale (ablation des seins) est réalisé au cours de la même intervention, sans augmenter les risques, en particulier de transfusion.

Cette intervention est réalisée par un chirurgien expérimenté en chirurgie réparatrice.

Il n’est généralement pas réalisé d’autre geste pendant ce temps opératoire.

Lors de la consultation d’information, le chirurgien s’enquiert des demandes éventuelles de phalloplastie. Cependant, les techniques actuelle ne donnent dans aucune équipe de résultats totalement satisfaisants :

-          tant sur le plan urinaire (miction par la verge)

-          - que sexuel, l’obtention d’érection étant soumise à une prothèse, les informations données mettent l’accent sur la côté aléatoire du résultat. "

)

 

 

6 votes. Moyenne 1.67 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×